Actualité en direct des régions du Maroc et du Monde, écoutez aswat radio en ligne et participez au débat.
Lundi 5 décembre 2016
Suivez nous

Evénement Aswat

Evénement Aswat - Aswat élit sa personnalité de l’année 2015 !

Imprimer
 Aswat élit sa personnalité de l’année  2015 !

Pour la 6ème année de consécutive, Radio Aswat lance l’élection de la « Personnalité de l’année ».

Les internautes et auditeurs sont invités à voter sur  le site web www.radioaswat.ma  et choisir parmi une liste de 15 nominés.  

Ces derniers sont répartis en 7 catégories : Politique, Economie, Société Civile, Sport, médias et presse électronique, initiatives nationales et Art et Culture.

Ils ont été choisis pour avoir fait l’actualité, pour avoir marqué 2015 par leur action, leur engagement, leurs performances, mais aussi pour  avoir déclenché des débats constructifs pour le Maroc.

Voici la liste des personnalités nommées pour l’année 2015.

Politique

-      Nabila Mounib : En octobre dernier, la SG du PSU préside la délégation des partis de gauche qui s’est rendue à Stokholm en réaction au projet suédois de reconnaissance du Polisario ; une mission qu’elle mène avec brio. 

-      Idriss El Azami Idrissi : Le 4 septembre 2015, Driss El Azami El Idrissi, parvient, aux termes d'un combat titanesque, à arracher Fès des mains du Secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Hamid Chabat, et en devient maire.

Economie :

-      Neila Tazi : Elle est à la tête d’"A3 communication", agence qui a fait du festival Gnaoua d’Essaouira un rendez vous culturel incontournable. Sa riche expérience fait d’elle la parfaite conseillère pour la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM). C’est d’ailleurs en tant que conseillère du Patronat qu’elle s'est présentée aux élections pour la présidence de la deuxième chambre.   

-      Leila Mamou : Si Wafasalaf est aujourd’hui numéro un du crédit conso au Maroc, c’est grâce à la gestion rigoureuse d’une femme : Laïla Mamou.  En 2015, elle fait partie des six marocaines figurant dans le classement du magazine Forbes des 100 femmes d’affaires arabes les plus puissantes de la planète.

Sport

-      Mohammed Rabii : A seulement 22 ans, Mohammed Rabii est entré dans l’histoire nationale en devenant le premier boxeur marocain à remporter les championnats du monde de boxe dans la catégorie des poids welters (moins de 69 kg).

-      Badr Hari : Champion du monde en Kickboxing, il a disputé 118 combats qui se sont soldés par 106 victoires et 12 défaites seulement. En 2015, il fait parler de lui par des combats qu’il mène cette fois, non pas sur le ring, mais sur le terrain social et humanitaire.

-      Noujoum Maâmora : L’équipe nationale des benjamins, Noujoum Maâmora, a été sacrée championne de la 16ème édition de la Danone Nations Cup

Arts et culture

-      Abdelkader Retnani : Convaincu que le livre a encore de beaux jours devant lui, il lance, en partenariat avec le ministère de la culture, la première rentrée littéraire officielle au Maroc en novembre 2015.

-      Hanane Fadili : Elle excelle dans un métier qui n’est pas donné à tout le monde ; celui de faire rire les Marocains. Dans son dernier spectacle « Hanane Show », elle s’inspire du vécu des marocains, enchaine les personnages, les costumes et les situations et arrive à faire passer son public du rire aux larmes en l’espace de quelques minutes.

Société civile

-      Mouvement Damir : En 2015, le mouvement Damir est aux devants de la scène médiatique pour défendre avec ferveur les libertés, notamment dans « l’affaire des jupes d’inezgane ». 

-      Les jeunes tangérois : les habitants de Hay Intiach, Hay Mabrouka et Hay Ibn Battouta ont fait l’événement cette année en transformant leurs quartiers en véritables tableaux artistiques.

Institutions nationales

-      L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) : Lancée en 2005 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI,  l’INDH a contribué à la réduction de la pauvreté, de la précarité et de l’exclusion sociale, et ce, à travers la réalisation de projets, la mise en place de nouvelles infrastructures sociales sportives et culturelles, ainsi que la promotion des activités génératrices de revenus.

-      Le Bureau Central d’Investigation judiciaire (BCIJ ) : Avec la montée des actes terroristes, le BCIJ vient répondre à une demande urgente en matière de lutte contre le  fléau du terrorisme. Son travail combine avec brio la vigilance de la police judiciaire et l’efficacité de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Médias et presse électronique

-      Mustapha Alaoui : En 2015, le doyen des journalistes marocains  publie un livre « Hassan II, victime d’injustices ». 

-      Le 360 : Site d’information généraliste édité en deux versions ; arabophone et francophone. En 2015, il se distingue par son professionnalisme dans le traitement de l’actualité.

Les votes prendront fin le 31 janvier 2014

 

 

Lire aussi

Services aswat
» Méteo
Prévisions : Maroc Météo
Mémoriser la ville
» Horaires des prières
Afficher les horaires des prières :