Actualité en direct des régions du Maroc et du Monde, écoutez aswat radio en ligne et participez au débat.
Dimanche 4 décembre 2016
Suivez nous

Médias

Médias - Revue de presse Radio Aswat du jeudi 23 avril 2015

Imprimer
Revue de presse Radio Aswat du jeudi 23 avril 2015

Dans la presse aujourd’hui :

-         Controverse autour du projet de code pénal.

-         Allocations aux veuves : échec du dispositif ?

-         Le torchon brûle entre Toshak et Benabicha.

Le projet de code pénal suscite bien des débats. Et selon Libération, le Code pénal ne passera pas. Un titre écrit en rouge. Entre retour de la polygamie et code pénal liberticide, les islamistes veulent imposer leur modèle de société s’indigne le journaliste.

Mais l’éditorialiste de L’Economiste tempère. Par certains de ses aspects, ce projet de code est novateur. L’éditorialiste évoque notamment l’introduction des peines de substitution. En revanche, dit-il, par d’autres propositions, il est directement attentatoire aux libertés individuelles les plus élémentaires.

Vouloir sanctionner pénalement les rapports sexuels entre adultes consentants n’est, ni plus ni moins, qu’une atteinte à la vie privée et à l’intimité des gens. Le législateur, écrit L’Economiste, doit réprimer la pédophilie, la prostitution et le viol. Ces crimes, nous dit-on, sont des atteintes à la liberté de l’autre.

Et ce titre qui interpelle en Une de Libération : les oubliées de l’allocation des veuves sont légions. D’après le journaliste, le flou des critères d’éligibilité et le manque de personnel dédié augurent de l’échec du dispositif gouvernemental.

Pour le premier aspect, le journaliste se demande pourquoi le gouvernement s’est basé sur l’obtention de la carte RAMED comme critère. Le deuxième aspect est relatif aux ressources humaines mobilisées. Et le journaliste de s’interroger : comment le gouvernement compte t-il gérer ce dossier avec une seule commission centrale qui doit trancher les conclusions de plus de 90 commissions provinciales permanentes. Selon les sources du journaliste, le côté RH fera tâche noire. Car, dit-il, ce sont les fonctionnaires du RAMED qui sont habilités à mener cette mission. 

Guerre de déclarations entre Toshak et Benabicha.  Le coach du WAC n’a pas apprécié le fait que pas moins de sept joueurs wydadis soient retenus pour prendre par au stage actuel qui se déroule à El Jadida. Autrement dit, précise Libération, le staff technique du WAC n’aura que deux jours pour peaufiner la préparation de la prochaine  rencontre contre le DHJ  avec l’effectif au grand complet, ce qui n’a pas été du goût de Toshak qui considère que son équipe a été lésée. D’autant plus, ajoute le journaliste, aucune échéance officielle n’est inscrite dans les prochains jours voire semaines au programme de l’EN olympique. La riposte de Hassan Benabicha ne s’est pas fait attendre. Pour le sélectionneur national olympique, les joueurs wydadis retenus à ce stage n’effectuent pas des séances d’entraînement intensives et l’effort qu’ils fournissent est moins que celui déployé avec le club. Hassan Benabicha ne manque pas de soulever que sur les sept convoqués, seuls deux sont titulaires à part entière. Un clash que les deux parties doivent dépasser en vue d’envisager la suite de leurs échéances dans de parfaites dispositions.

Soumia Mtafe

Lire aussi

Services aswat
» Méteo
Prévisions : Maroc Météo
Mémoriser la ville
» Horaires des prières
Afficher les horaires des prières :