Actualité en direct des régions du Maroc et du Monde, écoutez aswat radio en ligne et participez au débat.
Jeudi 8 décembre 2016
Suivez nous

Médias

Médias - Revue de presse Radio Aswat du mercredi 22 avril 2015

Imprimer
Revue de presse Radio Aswat du mercredi 22 avril 2015

Dans la presse aujourd’hui :

-         Les éditeurs de manuels scolaires inquiets.

-         La colère des associations amazighes.

-         Sport: Abdelhadi Sektioui au chômage.

Panique chez les éditeurs de manuels scolaires. Article dans les pages de L’Economiste. Les éditeurs, explique le quotidien, sont suspendus au feu vert du ministère de l’Education nationale pour l’impression des manuels scolaires. Une autorisation qu’ils reçoivent habituellement au plus tard vers décembre. Ces perturbations, nous dit-on, seraient dues à un projet de refonte de certains livres scolaires sur la base de la nouvelle approche de la pédagogie par intégration. Le risque avec le retard pris par le processus est que les délais d’impression soient trop étroits. Et cette situation d’attentisme est préjudiciable. Outre le processus d’impression, le journaliste explique que les éditeurs craignent des perturbations au niveau de la distribution. Et d’ajouter, il ne serait pas étonnant que certains manuels ne soient pas disponibles à la rentrée scolaire. Car, nous dit-on, même en temps normal, certains titres manquent souvent à l’appel à chaque rentrée.

Le chef du gouvernement interpellé par les associations amazighes. Titre en Une de Libération. Et le quotidien d’ajouter, les Imazighen ne  décolèrent pas. Car, nous dit-on, il y a quelques jours à peine, un prénom amazigh a été de nouveau refusé par les services de l’état civil à Casablanca. Dans la capitale économique d’un pays qui a fait de l’amazigh l’une de ses deux langues officielles commente le journaliste. L’indignation, nous dit-on, est à son comble.

La fédération nationale des associations amazighes vient d’adresser une lettre ouverte au chef du gouvernement. Mais aussi aux ministères de l’Intérieur et de la Justice, aux CNDH….

«Nous demandons une intervention immédiate pour que justice soit rendue à cette famille en annulant la décision de radiation mentionnée sur l’acte de naissance et en inscrivant le prénom Eri» explique un membre du bureau fédéral. Ahmed Arrehmouch appelle également à la modification et/ou l’annulation de lois consacrant la discrimination raciale au Maroc. Car, dit-il, pour l’heure, les droits linguistiques et culturels des Amazighs ne sont qu’un simple slogan.

Lourde sanction pour l’entraîneur du Hassania d’Agadir. La commission a infligé à Abdelhadi Sektioui, un an de suspension assortie d’un sursis de six mois et une amende de 50.000 DH. On lui reproche un comportement antisportif, provocateur et contraire à l’étique sportive. L’année est donc terminée pour Sektioui, qui selon Le Matin, se retrouve dès aujourd’hui au chômage.

De l’avis du journaliste, Chabab Al Hoceima vit lui aussi une saison cauchemardesque. En plus d’être reléguable à quatre journées de la saison, Al Hoceima devra terminer la saison sans public. La commission lui a infligé quatre matches à huis clos, dont deux avec sursis, pour jet de projectiles par le public sur le terrain  causant la destruction de biens publics. Chabab Al Hoceima a, en outre, écopé d’une amende de 2.000 DH. Selon le journaliste, cette sanction fera certainement du mal au club qui a besoin de toutes ses composantes, y compris ses supporters, pour assurer son maintien.

Soumia Mtafe 

Lire aussi

Services aswat
» Méteo
Prévisions : Maroc Météo
Mémoriser la ville
» Horaires des prières
Afficher les horaires des prières :